Compte-rendu de la réunion des BIMUDAQ avec l’Agence ECLA et la FEPPIA (22/10/2009)

3ème réunion des discothécaires : rencontre avec l’agence ECLA et la FEPPIA

 Présents :

– Caroline Chuquet (Mérignac), Chantal Troutaud (Talence), Christian Salberry (BDP), Chrystel Fory (Eysines), Julie Perrens (Artigues), Laura Devert (Cestas), Loïc Clément (BDP), Mathieu Venisseau (Gradignan), Nicolas Clément (Bordeaux), Sylvette Peignon (Gradignan), Thierry Aznar (Saint Médard en Jalles), Thierry Ricco (Bordeaux), Walid Hanna (Le Taillan Medoc)

 1. Rencontre avec Mathilde Rimaud (Chargée de mission à Ecla ) et Hélène Rio (Chargée de mission pour la lecture publique à Ecla)

Ecla - logo

Lors de notre dernière rencontre à la médiathèque d’Artigues, les discothécaires présents ont émis le souhait de rencontrer ECLA Aquitaine afin de mieux connaître les missions de cette nouvelle entité. ECLA est née de la fusion de l’Arpel (Agence régionale pour l’écrit et le livre) et d’AIC (Aquitaine image cinéma)

http://arpel.aquitaine.fr/spip.php?article100002338

La mission « labels » n’a été confiée que récemment à ECLA. La Feppia reste pour l’instant l’acteur principal en la matière et la mission d’ECLA sera de venir en appui en ce qui concerne principalement le diffusion commerciale et la promotion des labels musicaux indépendants aquitains.

C’est par rapport à ces nouvelles missions d’ ECLA que nous avions demandé un RDV afin de voir ensemble ce qu’ ECLA pouvait apporter aux discothèques de la région, si une collaboration était envisageable et dans quel cadre.

Nous avons discuté ensemble de nos souhaits en tant que groupe de discussion de discothécaires girondins : pourquoi cherchons nous à nous réunir et quelles sont nos motivations ? Nous avons surtout évoqué nos deux demandes prioritaires :

– une liste de diffusion ou un forum dédié aux discothécaires girondins

– un site, un blog (…) où nous pourrions avoir les fiches d’identité de nos services, nos mails et communiquer autour de nos animations….

Nos interlocutrices se sont montrées attentives à nos propos.

Nous avons donc convenu d’un partenariat à réfléchir entre les discothécaires et l’ECLA. La condition première étant que travailler avec l’ECLA suppose d’emblée d’élargir le groupe de discussion à l’ensemble de l’Aquitaine.

Cette condition remplie nous pourrions éventuellement avoir une liste de discussion ou un forum éventuellement hébergé par ECLA ainsi qu’une tutelle de référence. ECLA devait voir de son côté si cette possibilité informatique était possible.

En ce qui concerne le groupe des discothécaires nous allons ensemble mettre à plat notre démarche, la valider tous ensemble lors de la prochaine réunion afin que celle-ci soit publié dans la revue « Lettres d’Aquitaine » afin de faire connaître notre démarche et ce à la demande d’ ECLA.

 2010 : une année musicale pour ECLA :

 Un catalogue sera édité au printemps 2010 sur le thème de la musique. Il recensera les éditeurs possédants un fonds sur ce sujet ainsi que des labels indépendants, en partenariat avec la FEPPIA.

Par ailleurs dans le cadre de la manifestation de « l’Aquitaine se livre » manifestation qui se déroule du 18 au 29 mai prochain ce catalogue sera présenté le 31 mai 2010 à la médiathèque de Gradignan par le Conseil Régional d’Aquitaine, la Drac Aquitaine et Ecla Aquitaine.

De la même façon pour s’associer et faire un bilan de l’expérience de la borne « automazic » à Gradignan une journée professionnelle sera proposée par ECLA à la rentrée autour de la musique.

 2. Le Bibliolab

 http://bibliolab.fr/cms/

A titre d’information Walid Hanna et Sylvette Peignon ont parlé brièvement du bibliolab. Ils font tous les deux membres du groupe ABF Bibliothèques Hybrides.

( http://bibliolab.fr/cms/content/pr%C3%A9sentation-du-groupe-abf-biblioth%C3%A8ques-hybrides

Tous les deux font partie des hybrides et pourront être des personnes ressources pour s’informer sur les actions et les missions de ce groupe. ( http://bibliolab.fr/cms/content/pr%C3%A9sentation-du-groupe-abf-biblioth%C3%A8ques-hybrides )

 3. Rencontre avec Christel Chapin (FEPPIA)

feppia - logo

http://www.feppia.org/

En seconde partie de réunion, Christel Chapin de la F.E.P.P.I.A. (Fédération des éditeurs et producteurs phonographiques d’Aquitaine) nous a présenté les actions qu’elle peut mener avec nous (animations, etc.) Le souhait de la Feppia est de travailler avec les discothèques en nous informant des sorties des labels, en pouvant mettre à notre disposition des informations, des prospectus, en nous faisant parvenir une lettre d’information par mail… . On peut également consulter leur site.

Par ailleurs et afin de défendre les labels indépendants aquitains la Feppia réfléchit à une plateforme de vente et de téléchargement de musique disponibles dans les lieux culturels de la région (disquaires, librairies, salles de spectacle…) Cette plateforme relié à « CD1D » s’appellerait « 1DAquitaine ».

 4. Le blog :

 Nous avons discuté tous ensemble de la forme que pourrait prendre un site commun aux discothèques : netvibes, blog, site internet, agrégateur de sites…

Je mets en copie ci-dessous le mail de Walhan (Le Taillan-Medoc) qui propose une proposition de blog. A chacun d’aller sur le blog, de donner son avis….

——————————————————————————————————–

MAIL DE WALHAN :

Le blog

j’ai créé un blog temporaire ici: http://giron-de-musique.over-blog.com/

J’ai improvisé le nom, la petite maxime, le décor… Mais ce n’est qu’un lancer, j’adapterai selon les demandes.

L’objectif est de pouvoir suivre l’actualité du groupe en attendant la mise en place d’autres moyens de communication.

 Autres moyens de communication

Nous avons évoqué une liste de diffusion pour échanger entre nous, j’au tenter de glisser une proposition de forum, je vous explique pourquoi, ensuite nous choisirons tous ensemble.

 Liste de diffusion

Avantages: on reçoit tout dans la boite mail, avec un en-tête permettant de grouper par thème. Pour répondre, il suffit de cliquer sur le bouton, rédiger et c’est parti.

Désavantages: Nécessite une modération qui implique la gestion des abonnements, d’analyser chaque mail pour le classer dans la bonne catégorie et le redispatcher ensuite. Un sujet traité n’est plus accessible à un nouvel arrivant, l’historique est parfois complexe à reconstituer. Les réponses peuvent être simultanée (à cause du délai de modération)..

 Forum

Avantages: Chaque thème est clairement ordonnée et on peut ne consulter que ceux qui nous intéressent.. Les sujets actifs sont mis en avant, mais les anciennes discussions sont toujours accessibles pour de nouveaux arrivants, par exemple. On peut poser des alertes mails qui vous préviennent dès qu’un sujet est enrichi par une réponse. On peut répartir les modérateurs (un ou plusieurs) pour chaque thème. Les réponses se font les unes sous les autres sans délai. Chaque intervenant est clairement identifié (profil). On peut définir plusieurs groupes avec des droits différents (noyau dur de travail, simples consultants etc…) et donc des espaces d’échanges réservés.

Désavantages: L’accès nécessite une inscription plus importante (profil, droits d’accès). Il faut faire l’effort d’aller sur le site du forum pour accéder à l’information. Les messages postés sont modérés à posteriori.

Alors j’avoue avoir une préférence pour le forum (et je crains que cela ne se voit dans ma présentation même si j’ai essayer d’être le plus objectif possible). Ensuite, si nous gardons un blog en cœur d’activité, le lien vers le forum ou les autres outils (netvibes, calendoc, etc…) que nous pourrions mettre à disposition pourraient être intégré dans celui-ci, bien entendu.

Sources de données

Les données sur les structures sont régulièrement collectées par les BDP et les DLL, cette dernière structure devant être la plus fiable au niveau recensement.

Prochaines rencontres

A la mi décembre, à priori le jeudi 17 décembre, nous devrions nous retrouvez dans les nouveaux locaux de l’ECLA pour discuter de notre organisation.

Une autre réunion à la mi janvier devant servir pour un office avec (argh… impossible de retrouver le nom…)… Mais vous vous souvenez de qui, n’est ce pas…

 Les hybrides

Pour rappel, les hybrides de l’ABF ont une équipe qui travaille de façon générale sur le format numérique de la musique, et sur les outils web 2.0, voire 3.0. Ceux-ci sont bien entendu à votre disposition pour vous (nous) aider ou discuter de ces sujets. Sylvette et moi-même en faisons partie, ainsi que Benoit Roucou qui travaille à la BDP et qui s’y connait bien en outils Internet… (http://www.bibliolab.fr/cms/)

 

Remplissage du blog

Je propose que Nicolas Clément (s’il est d’accord) continue à gérer le groupe dans son ensemble. Je vais donc mettre un ou deux articles sur le blogs pour le tester un peu, mais je ne vais pas le fournir (j’en serais d’ailleurs incapable). Par contre, si vous avez des choses à publier, envoyer moi un mail et hop… Ce n’est qu’un prototype, un site temporaire tant qu’on a rien décidé, je le rappelle.

————————————————————————————————

 

 

 

 

Posted in Compte-rendus des réunions BIMUDAQ | Tagged as: , , ,